• COMMUNIQUE- MAIRES ACTIFS

       Première page Page précédente 1 2 3 4 5 6 Page suivante Dernière page CLIC ICI  pour l'accueil 

     

    ou CLIC sur 

    Que faire si je vois des antennes relais

    Carte des antennes relais en France clic

    Télécharger « Réglementation 12 septembre2014.pdf »

     

    Ne nous oubliez pas, sans votre aide et vos ré-adhésions nous ne pouvons pas vous aider, et continuer nos actions d'informations auprès du public, par des conférences, par des réunions à travers la France.

    Nous le rappelons nous sommes totalement bénévoles, nous mettons à votre disposition des cartes de visites, de protections, d'appareils de mesures qui nous le soulignons est totalement dépourvue d’intérêt financier ! pas commerciale mais informative.

    Permis de construire nécessaire si hauteur inférieure à 12m et emprise au sol supérieure à 20m2 ou si hauteur supérieure à 12m et emprise au sol supérieure à 5 m2.

     

    Télécharger « MAIRES ACTIFS à l'honneur.pdf »

     

      PayPal - la solution de paiement en ligne la plus simple et la plus sécurisée !   Paiement sécurisé clic sur faire un don

     Télécharger « Bulletin d'adhésion.pdf »

     

    A l'accueil  vous aurez toutes explications pour naviguer sur le site,

    voir aussi -que faire si vous voyez des antennes.    

    CLIQUEZ GAUCHE AVEC LA SOURIS SUR LES IMAGES POUR AGRANDIR    

      

     Nous n'acceptons plus que notre santé  

     soit prise en otage   

    MEDECINS COMMERCIAUX -POUR  LABO ET NOUS COBAYE  

    De plus en plus de médecin sont ou deviennent des commerciaux avant tout, sachant qu'un généraliste gagne entre 3000 € et 8000 € mensuel, un spécialiste lui c'est plus de 7500 €,en général ils servent aussi les intérêts de l'industrie des laboratoires, avec de nouveaux médicaments, et participe au trou de la sécu, un exemple parmi des dizaines L’hépatite B , les hormones de croissance etc, le vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Le GARDASIL, son efficacité n'est pas prouvé, la prescription de ce vaccin coute 360 € car il faut 3 injections + 3 visites .SCANDALEUX , comme les antennes relais nous servons de cobaye , il faut savoir que suite à ce soit disant vaccin miracle une adolescente est morte 12 jours après l'injection 13000 personnes ont eu des effets secondaires, et 40 sont décédées. 

     Xavier Bertrand à décidé et lancé le remboursement de ce vaccin par la caisse d'assurance maladie sans attendre l'avis du comité technique de la vaccination,et sans attendre les essais sur des gens consentants !  

    Madame Bachelot à aussi remit un prix au labo,ayant été elle même représentante déléguée ou visiteuse médicale  

    Alfred SPIRA directeur de la santé public a dit il y a des scandales il y en aura d'autres ! (source TV PLANETE 30/04/2011)

    **************************************************

    Télécharger « Tout le texte ci-dessous.pdf »

     

    MAINTENANT QUE L'ON SAIT  

    ONDES PERFORMANTES ONDES PERFORANTES 

    ccarra c'est 215 collectifs et associations ,soit 12000 personnes affiliés à Robin des toits. 55 coordinations existent en France c'est à dire des millions de personnes qui disent non à l'implantation anarchique des antennes relais.

     Avant nous étions des lanceurs d'alertes, maintenant nous sommes devenus des porteurs d'alertes, car il y a des gens malades à proximité d'antennes relais de téléphonie mobile .Après une enquête effectuée par L'ASEF (Association Santé Environnement France) et plus de 3000 mesures effectuées par diverses associations auprès de personnes exposées, dont 380 de jean Rinaldi et 560 effectuées par Roger SANTINI, le 1er lanceur d'alerte qui conclut qu'on en sait suffisamment pour tout arrêter et confirme ces faits :perte de mémoire, maux de tète, fatigue chronique, insomnies, leucémie, épilepsie, cancers, décès etc ….

    A villeneuve de la Raho (Pyrénées Orientales), 3 enfants ont le cancer !la mairie ne renouvelle pas le bail des 3 opérateurs. A Lyon, au collège Victor Hugo, 2 cas de Leucémies sont apparus, à st Cyr l’Ecole et st Julie (Ain) également.

    A Montesquieux Les Albères  (Pyrénées Orientales) les riverains gagnent contre SFR ; l'opérateur  DOIT ENLEVER SES ANTENNES .

    A Tassin la Demi- Lune (Rhône). Bouygues renonce en cassation pour éviter la jurisprudence,les riverains gagnent. Des centaines de procès en France donnent raison aux citoyens, plus de 159 problèmes d'antennes existent en Rhône Alpes. Le passage en force des opérateurs  pour installer leurs antennes relais nuit à leurs images de marque.« Le désespoir est mobilisateur et quand il est mobilisateur il devient désobéissance sociale» (Daniel Balavoine) . Les riverains des 55 coordinations en France sont exaspérés de ce comportement autoritaire et féodal.SFR à Montesquieux les Albères 66 doit démonter

    «Dans quelques années, on va assister à la mise en examen de maires à cause de ces installations» (le Monde).

    Il est rappelé que l’objectif de l’association n’est pas la disparition de la téléphonie sans fil. Il est d’obtenir que son fonctionnement soit soumis à des obligations réglementaires qui la rendent compatible avec la Santé Publique.
    CCARRA ainsi que toutes les associations ne sont pas contre le progrès, mais il doit être
    raisonné, contrôlé. Pas d'antennes relais à proximité immédiate de tout lieu de vie où les gens ne circulent pas et subissent donc une irradiation permanente ( écoles, habitations, bureaux) ; privilégier le 0,6 v/m en tous lieux car le téléphone marche à 0,001 V/m.

    Les opérateurs devraient avoir l'accord d'associations de riverains ou d'environnements avant toutes implantations.

     De hautes instances scientifiques, médicales, internationales, politiques, judiciaires disent que la téléphonie mobile nuit à la santé. Les décideurs politiques ou autres sont devant une alternative : le 0,6 V/m. ou une déclaration publique d'incompétence . C'est un devoir moral et légal.

     Plus de 30 maires en Rhône Alpes IMPOSE LEURS REGLES D'IMPLANTATIONS, dont le Maire de Vaulx en velin  POUR FREE  et il a raison, merci mesdames et messieurs les Maires. Saint -Priest élabore une charte et bloque toutes implantations d'antennes relais, 850 Maires en France, témoignent constamment que les règles d'implantations d'antennes relais de téléphonie mobile ne sont pas respectées, ils ont pris des dispositions contre  les opérateurs.

    Le Maire de Varades prés de Tremblay-en-France(Loire Atlantique) et le nouveau Président du Sénat vont se rencontrer et ériger une proposition de loi pour 0,6 V/m, et créer une coordination des maires concernés par les implantations.

     La rupture de la charte parisienne de téléphonie mobile est due, selon la Mairie de Paris à des "exigences inacceptables" des opérateurs. Paris a bloqué toutes implantations d'antennes relais ,et consulte actuellement son conseil juridique pour prévoir le démontage de toutes les antennes sur les édifices publics .

    Avant tout accord ,le Maire étant le patron de sa commune, il peut et doit demander aux opérateurs la confirmation écrite avec en-tête de lettre de :

    -1-  L’innocuité des champs électromagnétiques qui  émanent des antennes relais.  -2- La prise en charge des assurances couvrant les risques sur les riverains liés à ces champs électromagnétiques .    -3-La garantie de ne pas dépasser les 0,6 V/m d'émission de ces micro-ondes pulsées en tous lieux de vie. -4-Ensuite la garantie qu'ils ne rajoutent aucun élément et ne fasse aucune transformation ou rajouts sans informer les Mairies, locataires, associations , riverains. 5- Une déclaration des opérateurs qu'ils afficheront dans les immeubles, signifiant l'existence de fausses cheminées ,obligation dans le règlement des régies.

    Si ils n'obtiennent aucune réponse, ils devraient pouvoir refuser pour trouble manifeste et danger imminent pour la santé (arrêt de la cour d'appel de Montpellier du 15 Septembre 2011).

    oui une charte est une bonne chose ,mais elle n'a d'intérêt que si elle protège la santé. De nombreuses chartes et arrêtés ont été élaborés par des communes, mais toutes n'ont rien donné ou n'ont pas été respectés par les opérateurs. Aucune information n'est donnée aux riverains,qui se trouvent souvent devant le fait accompli. 

      Oui le développement des nouvelles technologie est indispensable Oui beaucoup utilisent un portable mais il faut l'utiliser intelligemment,car on sait aujourd’hui que c'est dangereux.  L’organisation Mondiale de la Santé a statué, mardi 31 mai 2011, sur le risque éventuel de l’usage du téléphone portable, un appareil que possèdent et utilisent, en majorité quotidiennement, plus de 60 millions de Français. Classées désormais en catégorie 2B, les ondes électromagnétiques émises notamment par ces mobiles sont, selon elle, "possiblement cancérigènes".( les mêmes micro-onde que les antennes relais ! Oui elles sont nécessaires à leur fonctionnement ).

    Hélas la législation française autorise des taux d’émissions 100 fois plus élevés qu'à Salzbourg (Autriche). Le décret de mai 2002 fait scandale par rapport à d'autres villes en Europe ( 0,3 V/m à 0,6 V/m ,à Leganes en Espagne,au Liechtenstein, à Salsbourg en Autriche, 4 V/m à Monaco). En France c'est 41 et 61 v/m, c'est à dire,1,8 millions de milliards de fois l'exposition naturelle nocturne,et 4500 milliards de fois l'exposition naturelle diurne.

    Le Conseil de l'Europe a pris une résolution très importante qui va dans le même sens, en demandant aux gouvernements européens de réduire l'exposition aux ondes exploitées pour les communications sans fil, et en soulignant qu'il y a bien lieu d'appliquer le principe de précaution :Article 8.2.1 :L’assemblée recommande aux états membres du Conseil de l’Europe d’établir des limites préventives pour les niveaux d’exposition aux micro-ondes en tout lieu intérieur, en accord avec le principe de précaution, ne dépassant pas 0,6 volts par mètre, et à moyen terme de les réduire à 0,2 volts par mètre.

    Wifi interdit dans les écoles, portables aussi.

    Risque sanitaire : l'Agence Nationale de la santé ANSES (Gérard LAFARGUES Directeur général adjoint) dit qu'il y a clairement des incertitudes sur les risques à long terme pour les tumeurs cérébrales et qu'il faut prendre des mesures sans attendre la démonstration d'un effet et que les antennes positionnées sur le toit d'un immeuble mettent en risque la santé des personnes qui se trouvent sous ce toit ainsi que les habitants situés face à l'antenne. Rapport bio initiative : 1500 études de scientifiques indépendants montrent qu'il y a des risques et des effets.

    Le Professeur Belpomme, Cancérologue et président de L'ARTAC, dit qu'il y a un lien entre l'exposition aux ondes et l'apparition de cancers et leucémies. 

    Selon Pierre SOUVET, cardiologue et président de l'ASEF (association Santé Environnement France),« nous sommes irradiés en permanence, essayez de mettre votre tête dans le micro-ondes». 

    Le Professeur Olle Johansson confirme la mise en évidence d’une relation  Dose-Effet des irradiations 

     Selon le Professeur Franz Adlkofer,Il n’y a pas de doute que les rayonnements des GSM UMTS sont dix fois plus préjudiciables que ceux du GSM classique, 

    Selon Madame RIVASI ,Députée Européenne «Il faut arrêter de dire que les antennes relais n'ont pas d'effet sur leur environnement. Le peu d'études scientifiques qui existent montrent pour une grande majorité d'entre elles que les antennes relais modifient la sensation de bien-être de leurs riverains» !

    Selon Le Professeur Vini Khurana, neuro-chirurgien ,qui a reçu en 16 années 14 récompenses suite à ses études sur le cancer,« Le GSM tue plus que l'on ne l'avait imaginé - Le GSM tue probablement beaucoup plus de gens que la cigarette ou l'amiante» 

    Adilza Dode recense 4.924 cas spécifiques dont ceux de la prostate, seins, poumons, reins et foie qui sont reconnus dans la littérature scientifique rapportés en relation avec les irradiations électromagnétiques artificielles.  

    "Jusqu'à 500 mètres de distance des antennes relais, il a été trouvé un taux de 81,37% de cas de décès", ce qui est un chiffre hors norme très significatif.  

    Selon Sandrine WITMANN, chercheur en cancérologie à Lyon, «c'est une catastrophe en terme de santé publique »

     Selon Le sénateur Jean Desessard , il revient au gouvernement des prendre ses responsabilités protectrices de la santé de la population et ainsi éviter qu'une nouvelle catastrophe sanitaire ne se produise. 

    Le propriétaire ou la commune, qui à autorisé des antennes sur le toit, doit se poser la question :suis je prêt sur le plan moral à mettre en risque la santé d'une personne et celle des enfants, pour gagner (18000 €, 30 000 €, 40 000 € /an

    La gestion des bâtiments publics et privés est-elle obligée de passer par l'émission de champs électromagnétiques émanant des antennes relais de téléphonie mobile ? .

    Cette décision engagera un jour la responsabilité de ceux qui ont donné leur accord et qui par les différents courriers de mises en garde, ne pourront pas affirmer qu'ils n'étaient pas informés.  De plus ils n'ont aucun contrôle sur les rajouts 4 G ,5 G et sur la puissance émise qui peut être activée depuis un central.

    Dans le cas d'implantations à risques il y aura contestation et opposition sur cela, après deux ans de procès, les plaignants gagnerons, et si le bail est signé, l’opérateur pourra vous demander des dommages intérêt, pour la perte d'exploitation pendant toute la durée du bail, 12 ans si c'est un bail de 12 ans, l'opérateur devant démonter les antennes.

    Bouygues Télécom à déjà obtenu en appel plus de 260 000,euros de dédommagements suite au dénoncement d’un bail de 12 ans (arrêt du 7 avril 2005).

     Plusieurs régies et copropriétaires du Rhône (35) ,ont dit non et ne renouvellent plus leurs contrat car les médecins et pharmaciens du Rhône ont recensé plusieurs décès suspects, et maladies et les risques liés aux ondes sont exclus des polices d'assurances. les procès se multiplient et ne sont pas tous en faveur des opérateurs. 

    Conséquences:les copropriétaires ne veulent pas être coupables ,ni responsables, 1850 maires en France sont du même avis.

     En présence d'antennes les biens sont dévalués de 30 à 40 %. Les antennes sont dissimulées dans de fausses cheminées, dans de faux arbres,à l'intérieur de panneaux publicitaires, les rendant invisibles dans le paysage

    le projet de loi sur la déclaration obligatoire d'antenne relais n'est pas encore voté cela ne saurait tarder, comme le plomb, l'amiante,les thermites,,l’électricité, le gaz, la piscine.

    Pour la Cours d'appel de Bordeaux (20 septembre 2005, 5ième chambre),les antennes relais entraîne une perte de valeur importante des biens, l'éloignement d'acheteurs potentiel.

    Aucune compagnie d'assurance ou de réassurance ne couvre le risque lié aux champs électromagnétique La Lloyd et AXA.

    Une grande compagnie d'assurance autrichienne (AUVA) a commandé un rapport d'expertise sur le problème des antennes relais et de la téléphonie mobile auprès d'une académie de médecine réputée , puis a publié celui-ci, qui confirme la reconnaissance de la toxicité. Elle refuse de ce fait d'assurer ce fléau.

    Il faut privilégier le principe de précaution on ne sait pas .! Une nouvelle étude mondiale,COSMOS est en cours et va durée 30 ans. On attend toujours les preuves d’innocuité promise, par sfr et les autres opérateurs !.depuis septembre 2006. 

    Le reportage de FR3 diffusé le 18 mai dernier est édifiant ,il est regrettable que les opérateurs aient refusé d'y participer.

     Votre choix est votre droit , mais nous pensons que le principe de précaution doit être appliqué.

    Savoir c'est pouvoir, les enfants doivent être protégés. 

    Le devoir des opérateurs est d'apporter la preuve de l'innocuité, de présenter une attestation d'assurance et d'accepter le 0,6 v/m d'émission. 

    Le devoir à partager c'est le devoir de lucidité il n'y a aucune concession à faire à cela. 

    Pour CCARRA Jean Rinaldi président le 28 octobre 2011

     

    :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

     

    ETUDE américaine sur l'EHS : preuve du syndrome neurologique et exclusion du rôle psychologique - 28/07/2011


    Auteurs : McCarty DE , Carrubba S , Chesson AL , Frilot C , Gonzalez-Toledo E , AA-Marino . 
    Department of Neurology, LSU Health Sciences Center, Shreveport, Louisiane, USA. 

    Objectif : 
    Nous avons cherché des preuves directes que la résistance à l'exposition aiguë à un environnement de champs électromagnétiques pourrait induire des réactions somatiques par rapport à l’hyper sensibilité aux CEM. 

    Méthode : 
    Le sujet, une femme médecin auto-diagnostiquée avec une hyper sensibilité aux CEM, a été exposée à un champ électrique en moyenne de 300 V/m de 60 Hz (comparable à l'environnement typique d’une résistance aux CEM) lors de l’étude scientifique de provocation contrôlée et de l’étude comportementale. 

    Résultats : 
    Dans une procédure de provocation de CEM en double aveugle et spécialement conçue pour 
    minimiser involontairement les signaux sensoriels, le sujet a développé des douleurs temporelles, des 
    céphalées, des spasmes de contractions musculaires, et a eu une forte augmentation de son rythme 
    cardiaque à plus de 100 après le début de l'exposition aux CEM (P Les symptômes ont été causés principalement lors des transitions physiques (off-on et on-off) plutôt 
    que la présence du champ électromagnétique, comme évalué en comparant la fréquence et la gravité 
    des effets des champs EM pulsés et continus par rapport à une exposition fictive. Le sujet n'avait 
    aucune perception consciente du champ à en juger par son incapacité à signaler sa présence le plus 
    souvent que dans le contrôle simulé. 

    Discussion : 
    Le sujet a démontré statistiquement la fiabilité de ses réactions somatiques en réponse à l'exposition 
    aux CEM subliminaux dans des conditions qui raisonnablement excluent un rôle causal des 
    processus psychologiques. 

    Conclusion : 
    L'hyper sensibilité aux CEM peut se produire dans un authentique environnement de champs 
    électromagnétiques et induire un syndrome neurologique. 

    --- 
    Source : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21793784

     

    ///////////////////////////////////////////////////////////

    COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS

    Les maires n’ont pas leur à mot à dire sur l'implantation des antennes de téléphonie dans leur commune.
     
    C’est Ia thèse audacieuse qu’a défendue, devant le Conseil d’Etat, le « rapporteur public » Xavier de Lesquen. Le 30 septembre, le Conseil d’Etat avait à examiner les pourvois de deux communes, Les Pennes-Mirabeau (Bouches-du-Rhône) et Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Leurs maires avaient chacun pris un arrêté pour restreindre, au nom du principe de précaution, l'implantation des antennes relais de téléphonie mobile. Arrêté annulé, dans les deux cas, par le tribunal administratif et la cour d’appel. Le Conseil d’Etat examinait aussi un pourvoi de SFR, qui contestait la réglementation du maire de Bordeaux sur l'implantation des antennes. 

    Chargé de « dire le droit », le rapporteur n’a pas navigué entre deux eaux. Il a recommandé au Conseil d’affirmer qu’en matière d’implantation d’antennes relais « les décisions du maire ne peuvent se substituer à celles du ministère chargé des communications numériques et de l'Agence nationale des fréquences ». Autrement dit, le gouvernement décide et les maires la ferment. « La question. de la protection de la population. contre l'exposition aux ondes étectromagnétiques » n’est pas de leur « ressort », estime le rapporteur. Les opérateurs de téléphonie n’en espéraient pas tant. Pourquoi tant d'amabilités à leur endroit ? Sans doute parce que le rapporteur ne veut plus de vagues et en a assez de les voir ramer localement. 

    Enarque et diplômé de l’Ecole navale, le maître des requêtes Xavier de Lesquen du Plessis Casso - ouf ! - est un marin qui sait naviguer. Il est aussi et surtout l'ancien patron du Défi Bouygues Telecom Tansiciel, qui participa, en 2000, à la Coupe de l’America avec un bateau de 60 millions de francs, dont les deux tiers ont été fournis par l'opérateur de téléphonie mobile. Cela crée des liens. 

    Du coup, les municipalités craignent un jugement téléphoné... 
    Sollicité par « Le Canard le rapporteur n’a pas décroché. 
    Le Conseil d’Etat assure, lui, qu’« eu égard à l'ancienneté des faits » le conflit d'intérêts n'existe pas. Un avis d’expert : en janvier, son patron, Jean-Marc Sauvé, avait rendu au président de la République un rapport sur le sujet. Sans intérêt sûrement. 

    Jean-Michel Thénard 

    Lire l'article en PJ 

    canard_20111012.jpg canard_20111012.jpg  (380.71 Ko)

    /////////////////////////////////////////////////////////////////////

     

     COMMUNIQUÉ 

     Le passage en force des opèrateurs  pour installer leurs antennes  

    relais nuit à leurs images de marque.

    Le désespoir est mobilisateur et quand il est mobilisateur il

    devient désobéissance social . Les riverains des 55 coordinations en

    France sont exaspérés de ce comportement autoritaire et féodal.

    _______________________________________________________

    ----------------------------------------------------------------------------

     

    Changer de Pages: Première page Page précédente 1 2 3 4 5 6 Page suivante Dernière page 

    A l'attention des Maires et des Elu(e)s

    de France

                                      Cliquez sur le cadre

    Objet : Téléphonie Mobile - Les Pouvoirs en oppositionCOMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS
    Télécharger «Courrier pour les Elus à lire.pdf »

    Mesdames, Messieurs les Maires et élu(e)s de France,

    Le Conseil d’Etat examinait, le 30 Septembre dernier, les pourvois de trois communes,
    -       Les Pennes-Mirabeau, Bouches-du-Rhône,
    -       Saint-Denis, Seine-Saint-Denis,
    -       Bordeaux, Gironde.
    les Maires de ces communes ayant pris des arrêtés pour restreindre l’implantation d’antennes-relais de Téléphonie Mobile au nom du Principe constitutionnel de Précaution et conformément aux préconisations de nombreux experts.

    Ces arrêtés avaient été annulés par les Tribunaux Administratifs et Cours d’Appel alors que le Principe de Précaution doit être appliqué à la vue de décisions du CIRC et de l’OMS qui sont en train de reconnaître la nocivité des ondes radioélectriques classées dans le Groupe 2B « possiblement cancérogène » et la Résolution du Conseil de l’Europe en Mai 2011.

    La décision n’est pas encore rendue, mais le Rapporteur Public a recommandé au Conseil d’Etat d’affirmer qu’en matière d’implantation d’antennes-relais de téléphonie mobile, « les décisions du Maire ne peuvent se substituer à celles du Ministère chargé des communications numériques et de l’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) », celle-ci dépendant du Ministère de l’Industrie.
    Il justifie sa position en faisant valoir que l’ANFR « dispose de la technicité nécessaire pour se prononcer ».
    Il apparaît que le Rapporteur Public semble ignorer que l’ANFR n’a pas la compétence sur les risques sanitaires, car sa compétence est purement technique : attribution des fréquences, vérification qu’elles n’interfèrent pas entre elles, etc...
    D’autre part, une décision aussi lourde de conséquences ne pouvait être proposée que par un intervenant à l’impartialité irréprochable. Or, tel n’est pas le cas.

    En effet, le Rapporteur est l’ancien patron du  Défi Bouygues Télécom Tansiciel qui participa à la Coupe de l’America avec un bateau de 60 millions de francs dont les deux tiers ont été financés par l’opérateur de téléphonie mobile.

    Le Rapporteur Public propose « d’affirmer dans toute sa rigueur l’exclusivité des pouvoirs de Police spéciale du Ministère chargé des communications numériques et de l’ANFR lorsque les pouvoirs de Police générale dont disposent les Maires heurtent frontalement les missions confiées aux autorités étatiques et à l’Agence Nationale des Fréquences ».

    Les propositions du Rapporteur Public sont d’autant plus contestables qu’elles mettent en cause les Pouvoirs de Police générale dont disposent les Maires, alors que les Maires connaissent leur terrain et savent d’une part où sont les populations fragiles, d’autre part où sont les solutions alternatives.

    La compétence de Police des Maires s’articule avec leurs compétences urbanistiques locales dont ne disposent pas le Ministère chargé des communications numériques et l’ANFR.
    Les Maires ont une légitimité démocratique locale ; ils sont élus ; là encore, ce n’est pas le cas de l’ANFR.

    Ces Pouvoirs concernant le domaine des ondes électromagnétiques ne peuvent pas se heurter frontalement compte tenu que les Maires sont les seuls compétents pour assurer le meilleur cadre de vie de la population en s’appuyant sur leurs compétences locales, sur la Loi, les jurisprudences, et les accords spécifiques entre le Ministère, l’ANFR et les opérateurs.

    Encore une fois, l’enjeu est extrêmement grave : si le Conseil d’Etat suit son Rapporteur Public, c’en est fini des Pouvoirs des Maires pour réglementer l’implantation des antennes sur leurs communes. Des arrêtés courageux comme celui du Maire de Bordeaux proscrivant l’implantation d’antennes près des écoles, ou celui du Maire de Varades limitant l’exposition des populations à 0,6 V/m, deviendraient illégaux. On ose espérer que les Pouvoirs d’urbanisme du Maire (autoriser ou non, au cas par cas, l’installation d’une antenne) seront maintenus, mais en tout cas, leur marge de manœuvre sera fortement réduite.

    Avant qu’une décision soit rendue par le Conseil d’Etat, à vous Mesdames et Messieurs les Maires et élus locaux de réagir en urgence, en intervenant auprès de l’AMF, en écrivant au Conseil d’Etat ou au Ministre de l’Intérieur…, pour éviter de perdre des Pouvoirs de Police locaux au détriment des populations.

    Contact Presse :
    Etienne CENDRIER
    Porte-Parole nationalA l'attention des Maires et des Elu(e)s de France
     

    A l'attention des Maires et des Elu(e)s de France

    Objet : Téléphonie Mobile - Les Pouvoirs en opposition
    Télécharger «Courrier pour les Elus à lire.pdf »

    Mesdames, Messieurs les Maires et élu(ehes-du-Rhône,
    -       Saint-Denis, Seine-Saint-Denis,
    -       Bordeaux, Gironde.
    les Maires de ces communes ayant pris des arrêtés pour restreindre l’implantation d’antennes-relais de Téléphonie Mobile au nom du Principe constitutionnel de Précaution et conformément aux préconisations de nombreux experts.
    Ces arrêtés avaient été annulés par les Tribunaux Administratifs et Cours d’Appel alors que le Principe de Précaution doit être appliqué à la vue de décisions du CIRC et de l’OMS qui sont en train de reconnaître la nocivité des ondes radioélectriques classées dans le Groupe 2B « possiblement cancérogène » et la Résolution du Conseil de l’Europe en Mai 2011. 

    La décision n’est pas encore rendue, mais le Rapporteur Public a recommandé au Conseil d’Etat d’affirmer qu’en matière d’implantation d’antennes-relais de téléphonie mobile, « les décisions du Maire ne peuvent se substituer à celles du Ministère chargé des communications numériques et dt que le Rapporteur Public semble ignorer que l’ANFR n’a pas la compétence sur les risques sanitaires, car sa compétence est purement technique : attribution des fréquences, vérification qu’elles n’interfèrent pas entre elles, etc...
    D’autre part, une décision aussi lourde de conséquences ne pouvait être proposée que par un intervenant à l’impartialité irréprochable. Or, tel n’est pas le cas.

     

    On veut leurs enlever l’autorité . Suite aux nombreux proçès  contre les opèrateurs  

    OUI LES MAIRES DOIVENT CONSERVER LEURS POUVOIRS DE DIRE NON  

    A DES IMPLANTATIONS  D'ANTENNES RELAIS QU'ILS JUGENT DANGEREREUSES   

    L'AFP a révélé vendredi 30 septembre 2011 à 20h50, que le rapporteur Xavier de Lesquen du Plessis Casso, a recommandé au Conseil d'Etat « d'affirmer qu'en matière d'implantation d'antennes-relais de téléphonie mobile, les décisions du maire ne peuvent se substituer à celles du ministère chargé des communications numériques et de l'Agence nationale des fréquences.» D'après lui, « la question de la protection de la population contre l'exposition aux ondes électro-magnétiques des antennes relais est avant tout du ressort de l'Agence nationale des fréquences (ANFR), qui dispose de la technicité nécessaire pour se prononcer. » Mieux, il recommande « d'affirmer dans toute sa rigueur l'exclusivité des pouvoirs de police spéciale du ministère et de l'ANFR, lorsque les pouvoirs de police générale dont dispose le maire heurtent frontalement les missions confiées aux autorités étatiques et à l'Agence. » Il précise cependant que « Ce principe d'exclusivité peut être remis en cause en cas de circonstances locales exceptionnelles, a ajouté le rapporteur, tout en estimant que ce n'était pas le cas pour les trois communes concernées ». 

    Lire tout l'article  http://filterman.comlu.com/gsm-219.htm 

    Le Conseil d'Etat  interdit aux Maires de réglementer l'implantation des antennes relais sur le territoire de leur commune   

    Le Conseil d’Etat a statué : « Un Maire ne saurait réglementer par arrêté l’implantation des antennes relais sur le territoire de sa commune sur le fondement de son pouvoir de police générale ».    

    Cependant la Responsabilité du maire est engagée car il y a désormais une obligation de gestion du risque sanitaire au  vu de la classification par l’OMS des champs de fréquences radioélectriques dans la catégorie des substances potentiellement cancérigènes (2B). Les Maires se doivent de réagir devant un texte qui leur ôte tout pouvoir de décision tout en leur laissant la responsabilité de gestion du risque sanitaire.   

    Pierre Le Ruz Président du CRIIREM 

    _______________________________________________________

    13 ème législature

    Question écrite n° 10970 de M. Jean Louis Masson (Moselle - NI)publiée dans le JO Sénat du 19/11/2009 - page 2670

    http://www.senat.fr/questions/base/2009/qSEQ091110970.html

    M. Jean Louis Masson demande à M. le ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l'État de lui indiquer sur quelles bases est calculée la fiscalité perçue par les communes sur les antennes de téléphone mobile. Il souhaiterait également savoir si une antenne utilisée pour internet à haut débit (Wimax) peut donner lieu elle aussi à une fiscalité au profit des communes.Transmise au Ministère de l'économie, des finances et de l'industrie

    Réponse du Ministère de l'économie, des finances et de l'industrie publiée dans le JO Sénat du 10/02/2011 - page 328

    L'article 1467 du code général des impôts (CGI) tel qu'il résulte de la loi n° 2009-1673 du 30 décembre 2009 de finances pour 2010 prévoit que la cotisation foncière des entreprises a pour base la valeur locative des biens passibles d'une taxe foncière situés en France à l'exclusion des biens exonérés de taxe foncière sur les propriétés bâties en vertu des 11° et 12° de l'article 1382 du CGI, dont le redevable a disposé pour les besoins de son activité professionnelle pendant la période de référence. En conséquence, si l'antenne de téléphone mobile ou l'antenne utilisée pour Internet à haut débit « Wimax » comporte un élément passible d'une taxe foncière, ce dernier sera soumis à la cotisation foncière des entreprises (CFE) au profit de la commune dans laquelle il est situé. La valeur locative des biens passibles d'une taxe foncière est calculée suivant les règles fixées pour l'établissement de cette taxe. Par ailleurs, la loi précitée a instauré une imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux (IFER) dont l'une des composantes codifiée à l'article 1519 H du CGI s'applique aux stations radioélectriques dont la puissance impose un avis, un accord ou une déclaration auprès de l'Agence nationale des fréquences. À cet effet, les antennes de téléphonie mobile sont incluses dans le champ d'application de ce dispositif. Le tarif applicable à ces stations s'élève à 1 530 €. Toutefois, ce tarif est établi à 765 € pour les stations qui ont fait l'objet d'un avis, d'un accord ou d'une déclaration auprès de l'Agence nationale des fréquences à compter du 1er janvier 2010 et assurant la couverture par un réseau de radiocommunications de zones qui n'étaient couvertes à cette date par aucun réseau de téléphonie mobile. En outre, l'article 108 de la loi n° 2010-1657 du 29 décembre 2010 de finances pour 2011 prévoit que le tarif de l'IFER est réduit de moitié pour les nouvelles stations au titre des trois premières années d'imposition. Par ailleurs, les antennes utilisées pour l'accès à Internet à haut débit sont également soumises en principe à l'IFER sur le fondement de l'article 1519 H du CGI. Néanmoins, les stations ayant pour objet exclusif d'offrir un service d'Internet à haut débit par voie hertzienne, destinées à desservir les zones dans lesquelles il n'existe pas d'offre de haut débit à la date du 1er janvier 2010 (la technologie ADSL ne pouvant y être mise en oeuvre) ne sont pas imposées à l'IFER.   

     

    //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

     

    CARRA c'est 210 associations et collectifs affiliés en Rhône-Alpes soit environ 10 000 personnes concernées au 1 Juillet 2011. 

    CCARRA est une association sans but lucratif composée de bénévoles.

     CCARRA Coordination Citoyenne Antennes-Relais Rhône-Alpes) est une association à part entière régie par la loi 1901. W691074976 - LYON-

    Elle n’a pas d’appartenance politique,

     -Elle ne perçoit aucune subvention, afin de garder son indépendance et sa liberté de parole.

     -C’est une association qui défend les intérêts des personnes ou des collectifs qui le demandent.

     Elle n’est ni complémentaire, ni associée, ni annexée, ni concurrente, ni adversaire d’aucune autre association intéressée aux problèmes d’environnement ou de santé.

     Par contre elle est solidaire des 55 coordinations de France.Il est rappelé que son objectif n’est pas la disparition de la téléphonie mobile.

     Il est d’obtenir que son fonctionnement soit soumis à des obligations réglementaires qui la rendent compatible avec la Santé Publique.

     

    //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

     Et maintenant que l'on sait  :que nous sommes les cobayes de la pire expérimentation  

    Télécharger «A voir maintenant que l'ont sait.pdf »

    ET MAINTENANT QUE L'ON SAIT que les projets de loi , 

      Les décrets, les arrêtés, les chartes, les conventions etc ... n'aboutissent pas!! 

    PROPOSITION DE LOI : Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 13 juillet 2005.relative à la réduction des risques pour la santé publique des installations et des appareils de téléphonie mobile, (Renvoyée à la commission des affaires culturelles, familiales et sociales,à défaut de constitution d’une commission spéciale dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du Règlement.) 

    PRÉSENTÉE  PAR MM. JEAN-PIERRE BRARD, CHRISTIAN DECOCQ, JOËL GIRAUD, PIERRE GOLDBERG, Mme NATHALIE KOSCIUSKO-MORIZET, MM. MAURICE LEROY, NICOLAS PERRUCHOT et Mme CHANTAL ROBIN-RODRIGO    Députés. 

    Télécharger « Mme NATHALIE KOSCIUSKO-MORIZET.pdf »  

    Projet de LOI du Député Michel TERROT: Télécharger «Projet de Loi TERROT.pdf »

    Télécharger«Projet de Loi Anne Montchant.pdf »  

    M. Jean DESESSARD, Mmes Marie-Christine BLANDIN, Alima BOUMEDIENETHIERY,
    Dominique VOYNET et M. Jacques MULLER.Sénateurs 

     Télécharger « proposition de Loi du Sènat.pdf »    Télécharger autres projets de Loi

    Maintenant qu l'on sait que plus de 1850 Maires en France, refusent les implantations d'opérateurs, et soutiennent leurs concitoyens, par diverses actions.

    Petit rappel: il n'existe aucune loi ou réglementation pour obliger le Maire à accepter des implantations d'antennes relais, le préfet , le premier ministre ne sont pas supèrieurs aux Maires ,ils sont le patron dans leurs communes

    Maintenant que l'on sait que plus de 55 coordinations de riverains en colère et déterminés, existent en France soit des millions de personnes (plus de 980 000 ).

    Maintenant que l'on sait que des dizaines de copropriétés d'immeubles, sur Lyon, refusent l'implantation d'antennes sur leurs toits,et des centaines en France.Un exemple sur des centaines en France Télécharger «exemple regie refus.pdf »   Télécharger «LA COPROPRIETE DIT NON ET NON.pdf »  plus de 100 coproprietéés

     Maintenant que le Sénat reconnaît le principe de précaution: 

    Télécharger « SENAT proposition loi.pdf » 

    Maintenant que le Conseil d’État reconnait aussi ce principe s'applique à la téléphonie, confirmé en juillet 2010 .   Télécharger « Arrêt Conseil d'état.pdf »   

     Maintenant que l'on sait que le groupe technologique de la téléphonie mobile attaque la santé,  ceci étant prouvé scientifiquement ,voir rapport bioinitiative plus de 1500 études, ainsi des centaines de témoignages:   Télécharger «Témoignages pdf »,

    Télécharger «PRISE DE SANG conservatoire.pdf »

    Des scientifiques lance une alerte santé concernant les risques des champs électromagnétiques artificiels : Télécharger « Scientifiques Alerte.pdf »

    Télécharger «bioinitiative rèsumé»        Télécharger « Bioinitiative synthèse.pdf »

    Maintenant que l'on sait aussi que les Compagnies Mondiales de réassurances n'assurent plus la téléphonie mobile depuis 2000 ,le fait que les compagnies d'assurance tendent à exclure la couverture des risques liés aux champs électromagnétiques des polices de responsabilité civile, ce qui signifie à l'évidence que les assureurs européens font déjà jouer leur version du principe de précaution;

    Exemple:Télécharger « FUITE DES ASSURANCES.pdf » 

    Télécharger«Rapport_Lloyd_compare_l'exposition_aux_   Champs_electromagnetiques

     Maintenant que l'on sait que plusieurs Villes en europe et dans le monde ont adoptées le 0.6 V/m d'émissions,alors que nous en sommes à 61 V/m . En INDE un rapport public dit que la téléphonie conduit au décès.  

     Télécharger « BRAVO POUR L'INDE.pdf »  

    Télécharger « ISRAEL interdit les antennes sur les toits.pdf » 

      Télécharger « Decret officiel.pdf »   Télécharger « DECRET SCANDALE.pdf » 

    Maintenant que l'on sait  qu'un rapport de la Commission de l’environnement du Conseil de l’Europe préconise l’interdiction du WIFI dans les écoles, au titre du principe de précaution.  

    Maintenant que l'on sait que l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe recommande la Téléphonie mobile à 0.6 v/m -et ensuite 0.2 v/m - Rapport du   - 06/05/2011 

    Télécharger «L'europe dit 0.6V/m de suite puis 0.2V/m.pdf »

    Télécharger « Recommandations conseil de L'Europe.pdf »

    Télécharger « Résolution 1815.pdf »   

     Télécharger « L'europe pour le principe de précaution.pdf » 

     Maintenant que l'on sait que Le portable fonctionne très bien à 0.01 v/m ( testé au parc de la tête d'or avec plusieurs personnes, et une journaliste ) , vers des opérateurs différents, applications diverses, vidéos, envoies de photos, internet etc, et cela marchait très bien! alors pourquoi  61 v/m  voir 204 v/m à   10 m des antennes ? ('voir rubrique  rue arrachat lyon 8), POUR VOTRE INFORMATION  LA PUISSANCE D'ÈMISSION DES ANTENNES RELAIS DE TÈLEPHONIE MOBILE ..PEUT  ÊTRE  RÈGLÈE A DISTANCE  À PARTIR D'UN CENTRAL , LORSQUE LE BESOIN  EST NÈCESSAIRE  Ceci confirmé par Monsieur Jean-Luc Spohn Villeroy, responsable environnement chez SFR de ST PRIEST 69

    Maintenant que l'on sait que l'observatoire dit pas d'antennes relais à moins de 500 m d’Établissements scolaire  et que La loi de juillet 2010 interdit l'usage du portable dans les maternelles, les primaires et les collèges, ce qui veut dire que les 14-15 ans seront limités !

    Télécharger «Portable interdit école.pdf »

     Télécharger «OBSERVATOIRE NATIONALE des établissements scolaire.pdf »

    Maintenant que l'on sait qu'avant toutes implantations il faut avoir l'avis et l'examen  de l'IDC (Instance Départementale de Concertation). Le Préfet peut être saisi : Télécharger « INSTANCE DEPARTEMENTALE.pdf »

    Maintenant que l'on sait que les tribunaux partout en France ordonnent des démontages d'antennes relais,pour trouble du voisinage, pour atteinte et trouble avéré à la santé.:Télécharger«Liste des proçès gagnés ci-dessous.pdf »

     ( Liste non exhaustive )

    Télécharger « SFR doit démonter à Montesquieux les Albères 66.pdf »

    Télécharger «orange vend vos données.pdf »

    Télécharger « Gagné TASSIN LA DEMI LUNE 69.pdf »

    Télécharger « propriétaire signe ,se rétracte il gagne.pdf »

    Télécharger « Paris orange perd.pdf »

    Télécharger «coproprieté le syndic et l'opérateur perdent.pdf »

    Télécharger « Bordeaux l'opèrateur perd 40 000 €.pdf »

    Télécharger « la commune perd contre les riverains.pdf »

    Télécharger « Trinall administratif Toulouse ,mairie se retracte orange débouté.pdf »

    Télécharger « Notre Dame d'alençon le TGI dit non à orange.pdf »

    Télécharger « DIJON il faut 1 permis au delà de 20 m carré.pdf »

    Télécharger « TGI Grasse ordonne SFR à démonter.pdf »

    Télécharger « SIX fOURS, bouygues condamné à démonter.pdf »

    Télécharger « Orange pert sur le toit d'un hotel.pdf »

    Télécharger « Perte de patrimoine à proximité d'antennes reconnu.pdf »

    Télécharger « plainte contre étienne Cendrier ,prouvant que les opèrateurs augmentent ou baisse à distance lors de mesures officiels.pdf »

    Télécharger « TROUBLE ANORMALE DE VOISINAGE une évidence .pdf » 

    Les châteaux d'eau:    Télécharger « gagné seul contre tous.pdf »

     Télécharger « jugement favorable aux riverains.pdf » 

    Télécharger « victoire pour dépréciation d'un bienpdf » 

     

    Maintenant que l'on sait qu'il y a un constat d'établi par plus de 1000 visites cumulées de Roger Santini et Jean Rinaldi, ainsi que d'associations, qui recensent des causes et des effets dans les 400 m : pertes de mémoire,fatigue chronique, maux de tête, insomnies, troubles comportementaux, irascibilité, sifflements dans les oreilles, leucémies etc.......

    Maintenant que L'OMS s'est discrédité avec le Médiator et 80 médicaments, et qui maintenant se rattrape,en reconnaissant la dangerosité du portable faudra t-il attendre encore 13 ans pour la reconnaissance de celle des antennes relais qui utilise les mêmes micros pulsées. (voir plus bas rubrique urgence et message) 

    Il faut que tous les appareils fassent l'objet d'une évaluation avant leur mise sur le marché et que, plus généralement, des seuils soient fixés quant au niveau d'exposition aux micro-ondes dans une habitation.

    Il y aurait, sans cela, ... un risque de non-assistance à consommateur en danger! 

    Télécharger « L'OMS RECONNAIT LES RISQUES.pdf »

    A qu'elle organisme les opérateurs vont ils se référer, ils leurs reste le législateur , bien ! mais avec tous les scandales passés et présents .

    A qui peut on se fier ? nous n'avons plus confiance alors on prend les devants.

    Télécharger «PRISE DE SANG conservatoire.pdf »

     

    A nous les riverains, pour nos enfants et pour le principe de précaution pas d'antennes ou en n'en veut pas ! surtout que le téléphone passe très bien à cette endroit (à Couzon), accepterons t'ils ces opérateurs de nous prouver enfin l'innocuité?, la prise en charge d'assurance couvrant ce risque ?,  de rayonner à 0.6 V/m, au lieu des 61 v/m actuel!!, et enfin de ne pas placer d'antennes proches de toutes lieux de vie.

    ALORS  MAINTENANT QUE NOUS SAVONS TOUT CELA  DISONS STOP ON EN SAIT SUFFISAMENT 

    POUR TOUT ARRETER ET REFLECHIR,

    à des solutions intelligentes, et concertées (0.6 V/m)  

    Voir qui nous sommes à l'accueil 

    Changer de Pages: Première page Page précédente 1 2 3 4 5 6 Page suivante Dernière page  CLIC ICI  pour l'accueil  

    CLIC:Que faire si je vois des antennes relais 

      ////////////////////////////////////////////////////////////////////

      Nous n'acceptons plus que notre santé 

     soit prise en otage  

    MEDECINS COMMERCIAUX -POUR  LABO ET NOUS COBAYE 

    De plus en plus de médecin sont ou deviennent des commerciaux avant tout, sachant qu'un généraliste gagne entre 3000 € et 8000 € mensuel, un spécialiste lui c'est plus de 7500 €,en général ils servent aussi les intérêts de l'industrie des laboratoires, avec de nouveaux médicaments, et participe au trou de la sécu, un exemple parmi des dizaines L’hépatite B , les hormones de croissance etc, le vaccin contre le cancer du col de l'utérus le GARDASIL, son efficacité n'est pas prouvé, la prescription de ce vaccin coute 360 € car il faut 3 injections + 3 visites .SCANDALEUX , comme les antennes relais nous servons de cobaye , il faut savoir que suite à ce soit disant vaccin miracle une adolescente est morte 12 jours après l'injection 13000 personnes ont eu des effets secondaires, et 40 sont décédées .

     Xavier Bertrand à décidé et lancé le remboursement de ce vaccin par la caisse d'assurance maladie sans attendre l'avis du comité technique de la vaccination,et sans attendre les essais sur des gens consentants ! 

    Madame Bachelot à aussi remit un prix au labo,ayant été elle même représentante déléguée ou visiteuse médicale 

    Alfred SPIRA directeur de la santé public a dit il y a des scandales il y en aura d'autres ! (source TV PLANETE 30/04/2011)

     ////////////////////////////////////////////////////////////////////

      BRAVO AUX MAIRES ACTIFS 

    Télécharger « MAIRES ACTIFS à l'honneur.pdf »

    Bonjour et honneur   à tous les Maires actifs qui ont agis et témoignent constamment que les règles d'implantations d'antennes relais de téléphonie mobile ne sont pas respectées.   

    PLUS DE 3500 MAIRES EN FRANCE    

    Nous ne pouvons tous les placer sur le site ,mais changerons les titres et photos par alternance  

    Des Maires témoignent constamment que les règles d'implantations d'antenne relais de téléphonie mobile ne sont pas respectées. 

    Constatant qu’ils n’ont pas toutes les cartes en main pour répondre à l’inquiétude des riverains dans un domaine où les avis contradictoires des experts nourrissent un sentiment d’insécurité, de nombreux maires sont ainsi dans l’attente d’une nouvelle réglementation rapide et claire, avec des outils juridiques leur permettant de mieux appliquer le principe de précaution inscrit dans le Traité de Nice depuis décembre 2000 et dans la Constitution depuis février 2005.

    Sensible à l’inquiétude des riverains.

     Ils ont décidé, au titre du principe de précaution, de s’opposer à des projets en prenant des arrêtés municipaux,  en fermant des écoles, en supprimant la WIFI , en refusant les autorisations de travaux, au nom des pouvoirs de police du maire en matière de santé publique.Un grand merci à eux , ils sont à l'honneur même si certains ont été déboutés au tribunal administratif.  

     L'objectif n’est pas la disparition de la téléphonie mobile. Il est d’obtenir que son fonctionnement soit soumis à des obligations réglementaires qui la rendent compatible avec la Santé Publique.   

     N°      1                                   N° 2                                                   N° 3    

     répertoire,RUBRIQUE

    répertoire,RUBRIQUE                   répertoire,RUBRIQUE

                                                               

       N° 4                                             N°5                                                          N°6 répertoire,RUBRIQUE

    répertoire,RUBRIQUE                      COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS

     

    N°7                                          N°8                                                 N°9 

    répertoire,RUBRIQUE

      répertoire,RUBRIQUE

                    répertoire,RUBRIQUE

                  

        

        N°10                                 N° 11                                                  N°12

                            répertoire,RUBRIQUE                    répertoire,RUBRIQUE

                    répertoire,RUBRIQUE

                       

    N° 13                                      N°14                                                   N° 15   

    répertoire,RUBRIQUE

     

    répertoire,RUBRIQUE              répertoire,RUBRIQUE

     

      N° 16                              N°17                                                N°18

     COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS

    COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS

                 COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS

         N° 19                             N° 20                                      N°21          

    COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS

    COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS

               COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS 

       

      N° 22                               N° 23                                                   N° 24

    COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS

    COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS             COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS 

       N° 25                                N°26                                                                     N° 27

    COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS

              COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS                    COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS

      

      N° 28                                                   N° 29                                             N°30

    COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS

         

    COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS               COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS

     

                 N° 31                               N° 32                                 N° 33

    COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFSCOMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS

              COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS

    N° 34                             N°35                                    N° 36                                  

    COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS

                        COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS           COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS

     

     N° 37

    COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS

     

     

     

     

     

    N° 1 Jacques KABAL Maire de Chateaux Thierry  02400           

    N° 2 Pilippe Kaltenbach, Maire de Clamart  92140    

     N° 3 Rodolphe THOMAS  Maire d'herouville st clair  14200  

    N° 4 Nicolas Garcia  Le maire d'Elne 66 ,

     N° 5  Le Maire de Saint Jean Bonnefonds 42650 Monsieur Marc Chavanne

     N° 6  Le Maire  de Chassieu  69  A.Darlay 

    N° 7  Le Maire d'Ecully 69  Yves Marie Uhlrich

    N° 8 Le Maire de Coutiches 59  Xavier Dupire 

    N° 10  René Lambert Maire de Francheville 69 N° 9 Jean-Luc TORREQUADRA  69380   Maire Civrieux d'Azergues  

    N° 11  Philippe BAUDRIN  Maire de Maing 59                                                                                         

    N° 12  Jean-Louis SCHUK  Maire de Lissieux 69 

    N° 13  Michel SANGALLI   Maire de   Couzon au Mont d’Or  69270 

    N° 14  Jean Pierre Guillot    Maire de Dommartin   69380

    N° 15  Monsieur André DUMOULIN  Maire de  Marcilly d'Azergues      69380  

    N° 16 Alain PICHAT Maire de Beauvoir de Marc 38

    N° 17 Jean François PICCONE Maire de Pringy 74 370 

    N° 18  Pierre DUSSURGEY Maire de Sainte Catherine 69 

    N° 19    Gilbert Meyer, maire de Colmar  68000

    N° 20  Christian Coigné  Maire de Sassenage 38360

    N° 21  Bernard GENIN   Maire de Vaulx en Velin 69

    N° 22  Yannick   BOULARD  Maire de Fontaine  38

    N° 23  Michel Antonakios Conseiller municipal délégué, urbanisme Fontaine 38   

    N° 24  Dominique-Tremblay maire de Varades (Loire Atlantique) 44370

    N° 25 Etienne Pilard  Maire de Cruet 73800

    N° 26 Thierry BLASCO  maire de Bréviandes 10450

    N° 27 Paul  COURT Maire de Villerest 42300

    N° 28 Laurent CLUZEL maire la giettaz 73

    N° 29 Luc Berthoud   maire de La Motte Servolex 73 

    N° 30 Mr  Laurent WAUQUIEZ maire du Puy en Velay 43

    et 2012 Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche.  

    N° 31 Monsieur Alain PICHAT maire de Beauvoir-de-Marc 38440

    N° 32 M. Michel CORNUET –6ème Adjoint mairie de Carcassonne 11835

    N° 33 Jean-Claude Pérez, Député-Maire de Carcassonne 11835

    N° 34 Michel Rousseau Maire de Cailloux Sur Fontaines 69270

    N° 35 Roger DAVRIEUX  Maire de 38230 CHAVANOZ

    N° 36 Jacques Straub Maire   57160 - SCY-CHAZELLES

    N° 37 André Gay Maire de Sillans 38590

     

      Un grand merci à tous 

     

     ...............................................................................................................

     

     REUNION TABLE RONDES DES MAIRES   

    Télécharger « AFFICHE colorée. pdf »           

      Une première en Rhône Alpes, à Ecully 69130      

          LES OPÉRATEURS   ONT-ILS  PLUS  DE POUVOIR QUE  LES  MAIRES ?          

    Petit rappel: il n'existe aucune loi ou réglementation pour obliger le Maire à accepter des implantations d'antennes relais, le préfet , le premier ministre ne sont pas supèrieurs aux Maires ,ils sont le patron dans leurs communes

    Avant tout accord ,le Maire étant le patron de sa commune, il peut et doit demander aux opérateurs la confirmation écrite avec entête de lettre    

    COMMUNIQUE-AGENDA-CONFÉRENCES-ACTIONS- VICTOIRE

      

    -1-  de l’innocuité des champs électromagnétiques qui  émanent des antennes relais. 

      -2- De la prise en charge des assurances couvrant les risques sur la population et les riverains liés à ces champs électromagnétiques .   

    -3-La garantie de ne pas dépasser les 0,6 V/m d'émission de ces micros ondes pulsées en tous lieux de vie.   

    -4- ensuite la garantie qu'ils ne rajoutent aucun éléments  et ne fasse aucune tranformation ou rajouts sans informer les Mairies ou locataires ou assos ou riverains

      Si ils n'obtiennent aucune réponse ils peuvent refuser au nom du principe de précaution , et pour protéger les citoyens   

      TOUTES IMPLANTATIONS D'ANTENNES RELAIS  

    Si le bail a déja été signé il peut le dénoncer pour tromperie!    

    VIDEO TLM réunion d'Ecully allez jusqu'à 4 min de la bande   

    http://tlm.kewego.fr/video/iLyROoafzqqz.html    

      répertoire,RUBRIQUE                                          

                                         répertoire,RUBRIQUE

     répertoire,RUBRIQUE

    COMMUNIQUE-AGENDA-CONFÉRENCES-ACTIONS- VICTOIRE         

     COMMUNIQUE-AGENDA-CONFÉRENCES-ACTIONS- VICTOIRE

      

     

      

      

     

     

    COMMUNIQUE-AGENDA-CONFÉRENCES-ACTIONS- VICTOIRE

        répertoire,RUBRIQUE

     

      

     

           PLUSIEURS  Réunions de travail et tables rondes

     pour les Maires  confrontés à l’implantation d’antennes-relais sur des terrains privés et public sont prévues en France     

    Faites la demande à: CCARRA (Réunion Maires) BP. 4466 -69241 LYON Cedex  04   

        Renseignements /organisation /inscription:  reunion.maires@gmail.com 

    Ouvert à toutes et à tous entrée gratuite èchange et complicité avec le public

    ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

     

    répertoire,RUBRIQUE  BRAVO Monsieur le Maire 

     Le maire d’Hérouville-Saint-Clair  refuse   l’implantation d’une antenne-relais 

     

     Télécharger « Le Maire désactive la WIFI.pdf » 

    SITE;http://www.hirondelles-pelissanne.org/article-le-maire-refuse-l-implantation-d-une-antenne-relais-77070102.html 

     En 2009, Hérouville avait voté un moratoire sur l’installation de nouvelles antennes relais dans la commune.
    Archives Ouest-France/Marc Roger
    Le maire d’Hérouville-Saint-Clair, Rodolphe Thomas (Modem) s’est opposé dans un arrêté signé le mardi 14 juin à l’implantation d’une antenne-relais de téléphonie mobile de Bouygues Telecom dans sa commune, « en vertu du principe de précaution ». L’antenne devait être posée sur le toit d’un immeuble d’habitation au 1010, quartier des Belles Portes. Le maire s’appuie notamment sur l’article 5 de la Charte de l’environnement, incluse dans la Constitution et rappelle l’annonce récente de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) : mardi 31 mai, des experts réunis par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) ont classé comme « cancérogènes possibles » les champs électromagnétiques de radiofréquence, y compris ceux de la téléphonie mobile.
     En 2009, la ville d’Hérouville avait voté un moratoire sur l’installation des antennes-relais et décidé de supprimer l’ensemble des équipements Wi-Fi dans les
    écoles.
     

     

         ////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// 

     

    COMMUNIQUE-   MAIRES ACTIFS

     

          répertoire,RUBRIQUE
     
    Le Maire  d’Elne (Pyrénées-Orientales) interdit
     l’antenne pour mobile du centre-ville
     
    La gazette des communes, par A. l'AFP, publié le 15/06/2011
    Le maire communiste d'Elne a pris un arrêté municipal, transmis mardi 14 juin 2011 à la préfecture des Pyrénées-Orientales, pour interdire les émissions de l'antenne relais pour téléphonie mobile située au centre-ville tant qu'une "mesure des fréquences et intensités n'aura pas été réalisée".
    Le maire, Nicolas Garcia, a expliqué à une correspondante de l’AFP qu’il voulait « s’appuyer sur le principe de précaution » en prenant cet arrêté « symbolique ».
    L’arrêté du 9 juin, dont l’AFP a obtenu copie, précise que l’étude devra être « réalisée par un organisme indépendant aux frais des opérateurs de téléphonie mobile ».
    Elle devra « indiquer clairement que les puissances d’entrée ne dépassent pas les 0,6 volt et qu’elles ne se cumulent pas entre elles ».
    Le plafond de 0,6 volt par mètre est celui réclamé en général par les associations de riverains qui craignent les rayonnements électro-magnétiques.
    L’arrêté reprend par ailleurs une disposition d’un arrêté de novembre 2010 instituant un « moratoire d’un an (…) pour l’installation d’antennes relais (…) situées à moins de 200 m de toute habitation ».
    L’antenne concernée « dans le périmètre urbain » par l’interdiction d’émettre est utilisée par Orange et Bouygues. SFR a déjà accepté d’installer ses antennes dans une zone
     

     

     

    Changer de Pages: Première page Page précédente 1 2 3 4 5 6 Page suivante Dernière page     CLIC ICI pour l'accueil  

    CLIC:Que faire si je vois des antennes relais

    Télécharger «Courrier pour les Elus à lire.pdf »

     

    revenir en haut de cette page clic

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Mardi 20 Décembre 2011 à 09:41

    LE PEUPLE ET VOS CITOYENS ONT VOTE POUR VOUS

    QUE FAITES VOUS POUR EUX ??

    Monsieur le Sénateur, Monsieur le député, Monsieur le président
    Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers,

    Veuillez trouver ci-joint notre courrier de soutien et d'opposition aux antennes relais de vos communes.
    Nous sommes sollicités par plusieurs collectifs de riverains opposés à ces implantations, et forts de plus de 30 000 signatures

    en Rhône Alpes uniquement et plus de un million sept cent mille en France (1,700 000)
    Nous pouvons vous donner toutes information sur ce sujet, voir aussi les sites ci-dessous en bas de page.


    Dans le cas de problèmes de santé des enfants ou de personnes sensibles par la suite,

    vous ne pourrez pas dire que vous n'étiez pas informé,nous le faisons ce jour .
    Nous sommes aussi très surpris de l'implantation massive d'opérateurs proche des habitations dans vos communes et vos arrondissements.

    La portée de ces antennes sont de 500/600 m en ville de 5000/6000 m en semi urbain et de 14 000 /30 000 m en campagne

    Concernant l'utilité public sachez que les opérateurs sont des sociétés privées au service du public et pas le contraire,

    il existe d'autres moyens de couvrir les zones blanches: 
    le satellite adopté par de nombreuses communes ,le câble etc, le CPL (courant porteur en ligne) voyez les sites ci-dessous pour infos!

    les opérateurs,font ce qu'ils veulent une fois l'autorisation délivrée! augmentation à distance de la puissance d'émission,

    ajouts d'antennes plus puissantes etc... 
    Petit rappel: il n'existe aucune loi ou réglementation pour obliger le Maire à accepter des implantations d'antennes relais.
    Avant tout accord ,le Maire étant le patron de sa commune, il peut et doit demander aux opérateurs la confirmation écrite avec entête de lettre 

    -1- L’innocuité des champs électromagnétiques qui émanent des antennes relais. -2- La prise en charge des assurances

    couvrant les risques sur les riverains liés à ces champs électromagnétiques . 

    -3-La garantie de ne pas dépasser les 0,6 V/m d'émission de ces micro-ondes pulsées en tous lieux de vie.

    -4-Ensuite la garantie qu'ils ne rajoutent aucun élément et ne fasse aucune transformation ou rajouts sans informer

    les Mairies, locataires, associations , riverains. 

    5- Une déclaration des opérateurs qu'ils afficheront dans les immeubles, signifiant l'existence de fausses cheminées ,obligation dans le règlement des régies.

    Si ils n'obtiennent aucune réponse, ils devraient pouvoir refuser pour trouble manifeste et danger imminent pour la santé

    TOUTES IMPLANTATIONS D'ANTENNES RELAIS (arrêt de la cour d'appel de Montpellier du 15 Septembre 2011).

    Vault en Velin 69 , Saint Priest 69 le font et des centaines en France.

    Si le bail a déjà été signé il peut le dénoncer pour tromperie! voir les liens ci-dessous, plus de 800 Maires en France ont décidés,

    au titre du principe de précaution, de s’opposer à des projets en prenant des arrêtés municipaux, en fermant des écoles,

    en supprimant la WIFI , en refusant les autorisations de travaux, au nom des pouvoirs de police du maire en matière

    de santé publique.Un grand merci à eux , ils sont à l'honneur
    L'objectif n’est pas la disparition de la téléphonie mobile. Il est d’obtenir que son fonctionnement soit soumis à des obligations réglementaires

    qui la rendent compatible avec la Santé Publique. 
    http://ccarra.revolublog.com/#!/communique-maires-actifs-a2775424 

    Bien cordialement Jean Rinaldi
    Responsable-ROBIN DES TOITS pour le Rhône Alpes

    et Président de CCARRA
    06 47 58 41 88(Le portable je l'utilise intelligemment et modérément)


    ROBIN DES TOITS :http://www.robindestoits.org/
    Site de CCARRA: http://ccarra.revolublog.com/
    LE CRIIREM: http://www.criirem.org/
    L'ASEF: http://www.asef-asso.fr/
    NEXT-UP:http://www.next-up.org/intro3.php
    NEWS: 
    Plus de 55 COORDINATIONS NATIONALE soit plus de 999 000 personnes
    les actions de refus d'implantation se multiplient dans toute la FRANCE

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :